• Topic Maths au CE

    Prise de notes sur le topic http://www.neoprofs.org/t35100-les-maths-au-ce

     

    Niveau faible. 1  

    Double niveau CE1-CE2. 1  

    Temps collectif (problème, manip', leçon, Nous trouvons ensemble) 4  

    Première leçon. 5  

    Leçon sur l’unité. 6  

    Calcul mental 7  

    Rubrique « nous trouvons ensemble. 8  

    Problèmes. 8  

    Numération. 9  

    Compter avec ses doigts. 10  

    Évaluation. 10  

    Table d’addition. 11  

    Où en êtes-vous ? 8 octobre 2011. 12  

    Multiplication. 15  

    DC fiches quotidiennes leçons du soir 16  

    Temps passé : ne pas s’affoler 17  

    Grandeurs et Déca- 19  

    Fonctionnement problèmes. 21  

    Division : valeur d’une part, nombre de parts. 23  

    Apprendre ses tables d’addition. 23  

    Cahier du jour général ou cahier spécial maths. 24  

     

    Niveau faible

    Bourriquet :

    Avec de petits CP n'ayant pas abordé les nombres au dessus de 69, est-ce que je commence le fichier SLECC CE1 tout de suite ou je reprends doucement celui de CP ?


    Doublecasquette :

     

    Tu peux démarrer tout de suite le manuel CE1 puisqu'il commence par les nombres de 0 à 9. Et, lorsque tu arriveras aux nombres de 70 à 99 tu passeras un peu plus de temps dessus (tu peux commencer à anticiper en leur faisant faire en calcul mental beaucoup de "jeu du furet" et de jeux sur les bouliers, si tu en as).

     

    Si à un moment ou à un autre, tu vois que "ça coince" tu peux compléter avec des fiches CP.

     

    Double niveau CE1-CE2

     

    DoubleR :

     

    Dans mon emploi du temps, je ne peux pas être avec les 2 niveaux en maths le même jour (1h10 env. de maths par jour dont le calcul mental), donc une journée avec un niveau pour l'apprentissage d'une nouvelle notion (problèmes, manip + qqes exos ensemble) pendant que l'autre niveau est en exos d'application ou d'entrainements/ informatique) et le lendemain inversement. Cela pour tout ce qui concerne la numération et le calcul. Pour la géométrie et les mesures, en général je pars sur une activité commune, puis différencie le lendemain les exos.

    Je fais donc 2 notions nouvelles par semaine pour chaque niveau, soit en numération ou calcul et en géométrie ou mesures.

     


    Or, la programmation du Slecc propose 4 notions nouvelles par semaine...
    Alors même en enlevant ce qui n'est pas dans les IO, j'ai du mal à tout caser avant les éval' de mai (c'est à dire sur 28 semaines).

     

    J'ai regroupé certaines notions (en numération au début surtout) mais en même temps je ne veux pas griller des étapes.

     


    Double akwa, comment comptes-tu faire avec tes ce2 l'année prochaine ?

     

     

     

    DoubleCasquette :

     

    Les deux livres de maths CE1 et CE2 ont énormément de points communs donc je pense que je pourrai faire une base commune assez souvent... si mes CE1 mûrissent suffisamment pendant les vacances !

     

    Pour le moment, j'en ai quatre sur sept qui ne suivent et ne cherchent à comprendre que si je m'adresse personnellement à eux alors que tous les autres sont occupés à autre chose.

    Je vais donc prévoir un départ commun en comptant que Jupiter (qui n'a pas fait SLECC mais Picbille), Nicodème et Bajazet participeront, au moins sous la torture (cette année, même ça, ça ne marchait pas) et puis, sinon, j'envisagerai... Départ cahier de brouillon ? Fiche à trous à compléter qu'on vient faire corriger au bureau pour être réaiguillé sur la bonne piste (même ça, l'individuel, avec Nico et Baj, il y a des jours où je n'arrive pas à attirer leur attention et pourtant Nico est excellent en maths) ? Grosse colère suivie d'un "Eh bien, puisque c'est comme ça, on ne travaille plus ensemble, vous vous débrouillez tout seuls sur les cahiers, mais on n'arrête pas les maths tant que tout le monde n'a pas tout juste !" (à dose homéopathique, ça ne marche pas trop mal et ça me les calme pour quelques semaines) ?

    Et puis, je ne sais pas si tu as vu, mais les notions sont extrêmement "démultipliées" et, au moins en début d'année, je ne vois pas très bien comment faire pour tenir une heure dix sur "Les nombres de 1 à 9", "L'unité" ou "L'addition (sur les nombres de 1 à 9)"...

     

    DoubleR :

     

    Oui c'est pour cela que j'ai pensé regroupé certaines notions, pour les voir ensemble avec moi et le lendemain, des exos seuls.

    Je ne peux être 2 jours consécutifs avec le même niveau et laisser l'autre en autonomie 2 jours de suite. Surtout que je vais avoir de bons ce1 mais je garde des ce2 assez hétérogène.
    Cette année j'ai voulu démarrer des notions en communs en numération et calcul, mais j'ai vite laisser tomber, car les ce2 avancent quand même plus vite.


    DoubleCasquette :

    Oui, le fait de démarrer ensemble marche surtout en début d'année, puis plus qu'une fois de temps en temps jusqu'au milieu de l'année et enfin plus que très rarement en fin d'année.
    Ce matin j'ai essayé de faire un tableau de correspondance entre les deux progressions et je me suis perdue au troisième trimestre. Je te le mets quand même, ça m'a donné une vague idée de l'organisation à adopter l'an prochain.


    Sinon, au sujet de la "démultiplication", je procéderai à l'inverse de toi : réduction des moments consacrés aux leçons de façon quotidienne pour passer un moment avec chaque groupe chaque jour.

    Fichier joint :

     Prog maths SLECC CE.doc (86 Ko)

     

    Mufab :

    Quand j'avais des Ce1-Ce2 (un an seulement), j'avais essayé aussi de faire le plus de parallèles possibles, afin de démarrer le collectif en commun - ce qui permettait une révision pour les Ce2- puis de laisser les Ce1 en autonomie pendant que j'allais un peu plus loin avec les Ce2 sur la même notion ou une notion qui lui succède.

    Et pendant que les Ce2 bossaient ensuite sur leurs exos, je reprenais les Ce1 tout seuls sur autre chose (après un rapide bilan de l'exercice qui leur avait posé le plus problème.) Mais cette démarche oblige presque à privilégier les unités d'apprentissage.


    Je vais essayer de généraliser ça avec mes Ce2-Cm1 l'année prochaine.


    (Mais ce n'est pas toujours faisable, comme disait Doublecasquette, surtout en fin d'année.)

     

    DoubleR :

    Donc il faudrait par ex, démarrer avec les ce1 sur une nouvelle notion, puis les lancer sur des exos simples d'application direct, pendant ce temps on démarre quelque chose avec les ce2 qu'on laisse ensuite sur des exos.

    Ca demande donc un emploi du temps carré, avec quelque chose à faire pour les ce2 quand on est avec les ce1 au tout début, et aucune perte de temps, car mine de rien quand sur l'emploi du temps on lit 1 heure, on a souvent moins dans la réalité de la classe.


    Et puis je vais avoir dans ma classe 2 cas :

    - Un enfant qui ne fait rien tout seul (cette année en ce1 il a travaillé env 1h par jour, moment ou je pouvais m'assoir à côté de lui pour le surveiller, le reste du temps il se lève, embête les autres.., on monte un dossier pour une demande d'avs, mais ca a été refusé une 1ère fois, on relance la machine ce ne sera pas pour la rentrée)

    - un très bon élève en ce1 mais survolté qui dès qu'il n'a plus rien à faire fout le souk (donc à nourrir toute la journée)


    Il me faut donc repenser mon emploi du temps si je veux suivre le slecc, si quelqu'un a un exemple ..

     

    DoubleCasquette :

    Dans la mesure du possible, nous avons essayé (pour les deux manuels) de coordonner au maximum l'ordre des leçons entre le niveau CE1 et le niveau CE2


    J'avoue que moi aussi, dans mon CP/CE1/CE2, ça va bien me rendre service. Cela me permettra, au cours de la leçon commune, de "rattraper" éventuellement des CE2 "traîne-la-patte" et d'ouvrir des horizons nouveaux aux CE1 qui "assurent déjà pas mal"...

     

    Mufab :

    C'est un excellent principe : il est rare que les manuels pensent aux double-niveaux, je crois.

    (On dirait qu'il faudrait faire comme s'il y avait 2 (ou 3...) instits dans la classe, parfois.)

     

    DoubleCasquette :

    C'est peut-être de là que vient l'idée que la classe à plusieurs niveaux, voire la classe unique, ce n'est pas le top du top pédagogique ?


    Pour concevoir ces manuels, nous nous sommes penchés sur d'anciens manuels, datant de l'époque où la classe unique était la règle sur une grande partie du territoire. Pour leurs auteurs, des inspecteurs, des instits, il était logique de simplifier la vie des collègues qui devaient pouvoir mener de front les trois ou quatre niveaux à deux cours (classe enfantine et cours préparatoire, cours élémentaires 1° et 2° années, cours moyens 1° et 2° années et cours supérieurs 1° et 2°, parfois) qu'ils avaient devant eux.


    Des collègues sont en train de commencer les manuels CM1 et le principe reste le même : avancer numération, calcul, mesures et géométrie "de front", en intégrant à chaque leçon la résolution de problèmes selon la même progression année après année (au CM, ce sera "La classe des unités simples", à la place de "Les unités") de façon à pouvoir gérer un CE2/CM1 à peu près aussi simplement que tu gérerais un CE2 ou un CM1 "purs".

     

    Temps collectif (problème, manip', leçon, Nous trouvons ensemble)

    Double R :

    double casquette,

    Combien de temps restes-tu avec tes élèves sur le début de chaque séance en maths (problème, manip', leçon, Nous trouvons ensemble) avant de passer aux exos sur le cahier en individuel (et donc de pouvoir laisser ce groupe en autonomie) ?

     

    DoubleCasquette :

    Quinze à vingt minutes, en général. Et c'est pour toute la classe, pas seulement pour un groupe : je reprends la notion à l'origine, ou du moins là où on l'avait laissée avec les plus jeunes (les GS, ces dernières années) et ils nous exposent leur solution, les "moyens" complètent et, enfin, les grands finalisent avec le passage à l'écriture opératoire, par exemple. Lorsqu'il s'agit d'automatisation, pour une technique opératoire, c'est "un tour chacun", les plus grands montrant aux moyens quels calculs partiels ils doivent effectuer et les plus petits en vérifiant quelques-uns sur leurs doigts ou avec des bûchettes.


    Si la séance s'éternise plus de quinze à vingt minutes, je décroche ceux qui ne sont pas concernés et qui retrouvent leurs exercices à eux sur leur livre ou sur leur fichier.


    En fin d'année, il arrive que ce soit beaucoup moins (jusqu'à quelques secondes pour expliquer le premier exercice ou même rien) si je sais que c'est une leçon que tous maîtrisent ou presque.


    Au troisième trimestre, cette année, en collectif, j'ai dû faire tout ce que concerne la lecture de l'heure et les durées et la première leçon sur les reproductions de figures sur quadrillages.
    Pour toutes les autres, j'ai préféré les lancer tous sur les exercices, même chose pour les CP qui en étaient aussi aux dernières pages de leur fichier, pendant que je m'occupais des GS (les nombres de 10 à 20, puis de 20 à 30, là, c'étaient eux qui avaient besoin de moi).

    Au bout des quinze minutes GS, je commence à les appeler deux par deux à mon bureau et après, ça n'arrête plus jusqu'à la fin de la séance de maths. Les traînards ont à peine commencé quand je reviens, mais ils savent qu'ensuite je ne les lâcherai plus pendant quarante-cinq à soixante minutes, je ne dis pas que c'est la panacée, mais ça les stimule un peu tout de même.

     

    Première leçon

    Lysimaque :

    Comme on le fait déjà pour le CP, je profite de ce sujet pour vous parler de compter calculer au CE1.


    Je l'utilise cette année avec mes 5 élèves non lecteurs.
    Si parmi vous, il y a des utilisateurs dans les mêmes conditions, ce serait bien de partager ici nos expériences. 


    J'ai fait la première leçon hier. Bien sur, l'écriture en lettres des nombres n'est pas passée. A reprendre plus tard, donc.

    Bourriquet :

    Bon, ben moi pareil, on a fait la 1ère leçon, ils avaient le modèle au tableau pour les noms des nombres, une bonne part ne savait pas copier correctement. Prochaine leçon d'orthographe : les chiffres !

     

    Sinon, ben je ne me souvenais plus que c'était siiiiiiiii looooooooooooong pour qu'ils trouvent la bonne ligne et le bon endroit pour écrire...... je saute une ligne c'est comment maîtresse ? à 5 carreaux c'est où maîtresse ? pffff, y'en a même qui écrivent sur toutes les interlignes, trop pas marrant ! 


    Pour le côté positif, j'ai trouvé que cette leçon était bien faite, ça les a tout à fait rassuré, même les plus faibles pouvaient faire +1 ou -1 (un peu plus dur), j'ai expliqué 1X aussi, ils ont bien aimé la table de 1 !!! Moi aussi j'étais rassurée, j'avais l'impression d'avoir bien et beaucoup travaillé en maths... hé hé hé, et sans livre du maître !! Je suis un chef ! 


    Avec mes CE1-une-partie-majeure-qui-lit-mal, j'ai aussi fait la 1ère leçon de grammaire de Écrire-Analyser, et là pareil, rassurant pour ceux qui sont faibles, compter les lettres, les syllabes, les mots, ça passe très bien. Et puis, chapeau bas, quelle cohérence avec la leçon de maths où on compte le nombre de lettres dans les mots... 


    Maintenant, faudrait voir à ne pas faire de ce forum une secte-slecc (essayez de prononcer ce mot 10 fois de suite rapidement !) !

     

    Gelsomina :

    Ne m'en parle pas... dire qu'en GS, en juin, j'avais des élèves qui savaient le faire...


    Mes élèves n'ont pas beaucoup accrochés... En même temps, si j'oublie les 4 ou 5 élèves relevant de la psychiatrie les 10 qui n'ont rien à faire, il me reste les 9 qui ont suivis... Pas si mal finalement!! 

     

    Lysimaque :

    Finalement aujourd'hui, j'ai renoncé à leur faire faire les exercices écrits. J'ai juste fait des manipulations en classe entière autour des nombres en insistant bien sur ce qu'on compte. Vendredi, je reprendrai la notion d'unité.


    Je n'ai pas encore trouvé le temps de faire les petits jeux avec les dominos. Ce sera peut-être pour vendredi.

     

    DoubleR :

    Moi aussi j'ai fait la 1ère leçon et aussi celle des ce2.

    Bon dans ma classe ce fut très facile (j'ai une bonne classe)

    J'ai fait aussi le calcul mental en leur dictant les opérations (j'ai fait des +1 /-1).

    Aujourd'hui, on a fait 2 problèmes, pour leur apprendre comment présenter.

    J'ai prévu la leçon sur l'unité jeudi, mais j'y rajouterai 2 problèmes sinon ca va être trop rapide.

    Leçon sur l’unité

    DC :

    J'ai fait la leçon sur l'unité hier, en classe entière (CP, CE1, CE2).

    En voilà le déroulé :
    M : Hier, nous avons vu que les chiffres servaient à écrire les nombres. Et les nombres, à quoi servent-ils ?

    Q. (CP) : Les nombres, ça sert à lire.

    M : Oui. Bon, d'accord. Alors, lisez !

    1 7 3 8 4 2 9 7 6 5 (écrits au tableau à 20 cm environ les uns des autres)

    M : Ils ne servent qu'à ça : les lire ? Ce n'est pas très intéressant alors...

    M. (CE2) : Non, ils servent aussi à calculer.

    M : Oui, d'accord, à calculer. Ça, on le reverra plus tard. Je voudrai qu'on parle d'une autre utilisation, avant.

    A. (CE1) : À compter, un nombre, ça dit combien on a de trucs.

    M : Ah oui ! C'est cela. Alors nous allons compléter le tableau. Je trace des traits verticaux pour faire des cases et nous allons dire quelles choses nous avons compté. Cinq "quoi", par exemple ?

    L. (CP) : Cinq chiffres.

    Les CE2/CE1 : Mais nooooonnn !

    M. : Mais si, pourquoi ne pourrait-on pas compter des chiffres ? Alors, allons-y, Lisette, dis-moi cinq chiffres que je pourrai écrire... Les autres CP, vous pouvez l'aider.

    Les CP : 3, 7, 1, 2, 5...

    M : Très bien. Et maintenant, six quoi ?

    B. (CE1) : Six nombres !

    M. : Oui, bon d'accord. Mais nous pourrions peut-être compter autre chose que des chiffres et des nombres. Réfléchissez bien pour le suivant. Pour l'instant, dites-moi six nombres.

    Élèves : 10 ; 20 ; 30...

    M. : Vous n'êtes pas obligés de me dire seulement des dizaines entières.

    J. (CE2) : 7 ! C'est un chiffre, mais c'est aussi un nombre.

    E. (CE2) : 1 000 !

    D. (CE2) : 475 !

    Calcul mental

    Bourriquet :

    Pour le calcul mental, comment organisez-vous cela ? Avec l'ardoise ? En dessinant les dominos au tableau ? Et pour le calcul mental de la page 3 par exemple ?

     

    Double R :

    Je le fais sur une petite feuille à part (je le joins) qui sera collée dans le cahier du jour. Je ne suis pas exactement le calcul mental du slecc.

    Fichiers joints :   fiche élève paysage.doc

     

    Extrait :

     

    Calcul mental : ………………………………
    Nombre de points :   ……… 
    2 3 4 5
    6 7 8 9 10

     

    DR calcul mental (suite) :

    Je fais le calcul mental juste avant la leçon de français car là j'ai un créneau assez long et commun.
    Je fais les 2 niveaux l'un après l'autre (pendant ce temps l'autre niveau préparer son cahier par exemple), et je ne fais pas celui du slecc, j'ai déjà mes trucs tout prêt depuis 2 ans (je pioche selon où j'en suis).

    En ce qui concerne le manuel slecc j'ai réussi à être dans les temps mais comme vous le savez j'ai refait ma programmation en supprimant des choses.

     

    Bourriquet :

    Alors, je suis en train de revoir ma programmation de maths pour le reste de l'année. J'ai un problème avec le calcul mental, ça va bien trop vite dans Compter calculer. Je me suis rendue compte que mes élèves ne sont pas habitués du tout à faire du calcul mental, la plupart comptent encore sur leurs doigts pour faire +1 ou -1 !! Ils n'ont pas de stratégies, se paument complètement entre "sur mes doigts, dans ma tête".

     

    En période 1, on a fait :

    Ajouter 1, retirer 1, 1 fois.

    Ajouter 2, retirer 2, 2 fois.

    La moitié.

    Compléter à 10.

    Fois 2.

    Et encore, c'est pas vraiment acquis.

    J'aimerai refaire ma programmation, et j'aimerais que vous me disiez ce qui est essentiel en calcul mental pour des CE1, qu'est-ce que je dois aborder en priorité.

     

    DoubleR :

    Tout pareil, je n'arrive pas à suivre la programmation du slecc en calcul mental, en plus il m'arrive de ne pas en faire tous els jours.

    Je prends le calcul mental d'un autre manuel, j'ai tout retapé pour les 2 niveaux de CE, (j'ai donc les calculs prêts à être dictés), et je pioche dedans selon ce qu'on fait.
    Si tu veux je peux te les donner par mail.

    voilà c'est en fait ce que propose pour comprendre les maths, donc beaucoup plus léger que le slecc, mais si déjà ils font tout ca, se sera bien !

     

    Fichiers joints

    03 CE2 progression calcul mental, PCLM.doc (134 Ko) Téléchargé 16 fois

    04 CE1Progression de calcul mental PCLM.doc (156 Ko) Téléchargé 20 fois

     

    Rubrique « nous trouvons ensemble

    Bourriquet :

    La rubrique "nous trouvons ensemble", à l'oral ? avec l'ardoise ?

    DoubleR :

    Nous trouvons ensemble à l'oral ou au brouillon.

     

    Problèmes

    Lysi :

    Et bien ici, c'est loin d'être gagné.

    Leçon ce matin avec les CP. On revoit les signes + et -.

    - deux moins un , combien ?

    Réponse de mes CE1 : trois !


    - Avant la récréation Léa avait deux crayons. Après la récréation, elle en a zéro. Combien de crayons ont disparu ?

    Réponse 1 (toujours les CE1) : zéro !

    Réponse 2 : quatre ! 

     

    Double R :

    Je n'ai pas encore fait beaucoup de problèmes (juste 2 pour leur expliquer comment présenter), j'en fait demain. Ce sera le mardi, jour où je fais maths pour tous en même temps, car pour l'instant je n'envisage pas de les laisser seuls face aux problèmes ..
    Pour les autres exos, ca va.

    Ils ont juste du mal à écrire les unités après les nombres.

    Je ne fais pas non plus le calcul mental exactement tel qu'il est dans le livre, mais j'en fais tous les jours aussi.

    Bon j'avoue que j'ai un peu peur quand bientôt il va falloir parler de multiplication et de division au ce1 ...

     

    DC :

    Demain, les CE1 feront aussi leurs premiers problèmes, avec mon remplaçant, parce que moi, j'ai un de mes deux jours de décharge annuelle !

    Il faut que je pense à lui dire que mon nouveau du CE2 doit apprendre à présenter les problèmes comme nous. Pour le moment, il écrit juste un nombre au milieu de la page... Je trouve que ça fait un peu léger.


    Lysimaque, j'ai moi aussi un ou deux CE1 capables de sortir ce genre de truc totalement au hasard. L'an dernier, ça leur avait bien passé, mais là, après deux mois de vacances, ils trouvent ça tout à fait normal de proposer n'importe quoi sans même réfléchir à la question posée.

     

     

    Lysi :

    Oui, sauf que je ne suis pas sûre qu'ils me sortent ces réponses sans réfléchir. J'en ai au moins deux pour lesquels je suis certaine qu'ils n'ont rien compris au signe + et au signe -. Ils se trompent encore pendant les dictées de signes.

     

    DoubleR :

    Les problèmes additifs aujourd'hui, très bien pour l'ensemble (ce1/ce2) sauf un qui m'a aussi fait ca en 2s, et effectivement il n'avait écrit qu'un nombre : 6 , 9 etc.. (alors qu'il y avait un exemple au tableau).

    Bref je m'en suis aperçue à temps !

     

    DC :

    Avec les kikis que j'ai au CE1, j'avais décidé que ce serait :


    Je cherche un nombre de ...


    Opération :


    Solution :


    Sinon, je sais que ça va très vite évoluer en 6... 9... sauf qu'en plus, je ne suis même pas sûre que ça ne prendra que deux secondes 


    Tancrède a bien un peu râlé et joué les pauvres malheureux qui ne savent pas ce qu'il faut faire (super crédible, le Tancrède, il est au premier rang et tout était écrit au tableau), Nicodème a bien essayé d'écrire quand même juste 6 ou 9 parce que lui, il est TDAH et puis personne ne lui avait dit ce qu'il fallait faire (ils en ont fait trois ensemble au tableau et comme Tancrède, je l'ai placé avec le nez sous le tableau), mais, finalement, tout le monde a eu 10/10.

     
    Quand j'aurai enfin monté le mécanisme, je ne leur demanderai plus d'écrire "opération" et "solution" et je pense que je remplacerai "je cherche un nombre de ..." par "unité : ..." ; j'ai vu sur les cahiers d'un collègue, je trouve ça drôlement pratique. Ça doit éviter des erreurs quand ils rédigent ensuite la phrase-réponse.

     

    Numération

    Mufab :

    Toujours dans la numération. J'y accorde peut-être beaucoup trop d'importance en début d'année, mais tout découle de là ensuite, je crois.

    On dénombre les dizaines dans des nombres à trois chiffres, on les compare, les range, on les écrit ou les dessine de différentes façons (matériel base 10, sacs de billes, abaques, décompostion additive ou multiplicative, billets de 10, chiffre romain à l'occasion...)
    Une évaluation diagnostique du Maître E m'a montré qu'ils ont encore du mal avec le sens de chaque chiffre de la numération de position.

    Je crois que c'est important pour les techniques opératoires, le retour réflexif sur un résultat incohérent (style 421 + 98 = 319), que de bien maîtriser les quantités en jeu.

     

    Compter avec ses doigts

    Mufab :

    Et oui, aussi, j'utilise beaucoup les doigts (ça tombe bien, on en a 10 - que je leur dis). Certaines méthodes demandent trop tôt de visualiser "dans sa tête" des boîtes et des valises. Je ne trouve pas ça top, mais c'est personnel.
    On est donc passé des compléments à 10 aux compléments à 100, en changeant la valeur de chaque doigt. On a même essayé avec des demi-doigts, pour trouver "85 pour aller à 100".
    L'un de mes élèves m'a dit : "Et si je prends cent pour chaque doigt, je peux faire pareil pour mille." yesyes

    Évaluation

    Tu mélanges numération calcul et géométrie ?

    DC :

    Oui, je ne suis pas terrible en évaluation par compétences... Chez moi, c'est plutôt du genre "En mathématiques, tu as eu ... / 20, ça va" ou "il faut travailler avec plus de régularité. Nous reverrons tout cela au cours de la prochaine période dans les nouvelles leçons."
    Celui du CE1 ressemblera comme un petit frère à celui-ci. Celui du CE2 n'est pas encore conçu (à moins que Pascal ait un truc tout prêt de l'année dernière à me prêter...).

    Fichiers joints

     Période 1 évaluation.doc

    DC : Voir chapitre : Où en êtes-vous ? 8 octobre 2011

    Même chose, les miens utilisent aussi additions, soustractions, multiplications et divisions à un chiffre au diviseur et un chiffre au quotient dans leurs problèmes.
    Je pense que je vais en tenir compte pour le bilan de la première période.

    Voilà celui que j'ai préparé pour mes CE1 de cette année qui ne pourront décidément pas faire le même que celui de leurs camarades des années précédentes (nous avons plus d'une semaine de retard). J'en ai profité pour prémâcher la présentation aussi, ça me permettra de garder quelques cheveux châtains et du temps pour les apprentissages !

    Je vous mets les deux, le "normal" et l' "adapté".

    Fichiers joints

    Période 1 évaluation. niveau faible .doc (57 Ko) Téléchargé 27 fois

    Période 1 évaluation.doc (29 Ko) Téléchargé 22 fois

     

    JuliePie :

    Voici mes évals que je donnerai la semaine du 28.
    je n'avance pas vite et j'ai 7 élèves en grosses grosses difficultés d'apprentissages et de comportement qui m'usent et cassent bien le travail des 20 autres. Il y en a 2 en plus qui ne voient pas très bien et 1 qui écrit sans vraiment suivre les lignes. Tout ça pour expliquer la taille des caractères de ces évaluations et les 2 dernières pages pour les 7 à qui bientôt je devrai tenir le stylo!

    Je remercie tous ceux et celles qui reconnaîtront leurs exercices.

    Fichiers joints

    CC_1erT-calcul_mesure.doc (45 Ko) Téléchargé 22 fois

     

    DC :

    Évaluation CE2 en maths pour Novembre - Décembre (progression Compter Calculer CE2). N'hésitez pas à me le dire si vous voyez des coquilles ou des grosses bourdes.

    Je vous mets aussi celle des CE1.

    Fichiers joints

    compter calculer P2.doc (64 Ko) Téléchargé 23 fois

    compter calculer CE2 P2.doc (37 Ko) Téléchargé 15 fois

     

    Table d’addition

    Question :

    faites-vous apprendre les tables d'addition en intégralité ? Les doubles et presque-doubles ne suffisent-ils pas ?

    Réponse :

    Non. Je ne fais pas apprendre les tables d'addition du tout. Les doubles, les presque doubles, ajouter neuf, c'est ajouter dix et enlever un, des trucs comme ça, mais pas les tables à proprement dire.

     

    Où en êtes-vous ? 8 octobre 2011

    DC :

    Au CE2, plus exactement :
    - Chiffres et nombres
    - Les unités, les unités de mesure (m, g, l)
    - L'addition, sens, technique sans retenue
    - Lignes, droites
    - Les nombres de 0 à 99
    - Mètres et centimètres
    - La soustraction, sens, technique sans retenue
    - Verticales, horizontales et obliques
    - La multiplication, sens, table
    - Monnaie : euros et centimes
    - Droites sécantes et parallèles
    - La division, un chiffre au diviseur, un chiffre au quotient, potence, reste
    - Le décalitre, le décagramme
    - Droites, points, demi-droites et segments
    - Ordre croissant, décroissant, comparer

    CE1 :
    - Les nombres de 0 à 9
    - L'unité
    - Le mètre, les différentes formes du mètre
    - L'addition
    - La dizaine
    - La monnaie, les euros
    - Les lignes droites, courbes, brisées
    - La soustraction
    - Compter les dizaines
    - Le litre
    - Lignes verticales et horizontales
    - Compter de 10 à 16
    - La multiplication
    - Les lignes parallèles
    - Compter de 17 à 20

     

    Mufab :

    C'est énorme ! (Enfin comparé à moi.)

    Je ne commence la technique de l'addition que lundi .

     

    Double R :

    Je ne trouve pas que ce soit énorme, les élèves trouvent pour l'instant cela très facile puisque rien de nouveau par rapport au CE1.

    Certains me poussent en utilisant la soustraction à retenues dans leur problème mais ce sera pour la période 2.

    Pour les nombres jusqu'à 999, on n'a fait que le côtés "paquets de 100 , de 10 et unités" : les craies de Ermel, les décompositions additives et multiplicatives.

    En français c'est pareil, on a fait les pronoms de la 1ère personne et cette semaine on va faire ceux du pluriel, et j'entends des "on l'a déjà fait l'année dernière " (sauf que l'année dernière j'avais fait en 3 fois : 1ers personne, 2emes personnes 3emes personne comme le slecc)
    Mais bon ca ne les empêche pas d'oublier encore le s avec tu ou de le laisser avec il ou je qudn il s'agit de transformer une phrase !!


    Je vais tout évaluer pendant les 2 semaines restantes, par ci par là, on verra ce qu'il en est vraiment.

    En Géométrie je n'ai pas fait grand chose je trouve, pourtant une séance par semaine, (ou mesure) mis souvent les exos on les fait la semaine d'après, pas le temps de tout faire en une fois.

    Je suis le slecc mais c'est évident que j'ai quand même tout arrangé , je ne ferai pas du tout les décimaux en CE2. Donc je peux prendre mon temps.

     

    DC :

    Même chose, les miens utilisent aussi additions, soustractions, multiplications et divisions à un chiffre au diviseur et un chiffre au quotient dans leurs problèmes.
    Je pense que je vais en tenir compte pour le bilan de la première période.

    Voilà celui que j'ai préparé pour mes CE1 de cette année qui ne pourront décidément pas faire le même que celui de leurs camarades des années précédentes (nous avons plus d'une semaine de retard). J'en ai profité pour prémâcher la présentation aussi, ça me permettra de garder quelques cheveux châtains et du temps pour les apprentissages !

    Je vous mets les deux, le "normal" et l' "adapté".

    Fichiers joints

    Période 1 évaluation. niveau faible .doc (57 Ko) Téléchargé 27 fois

    Période 1 évaluation.doc (29 Ko) Téléchargé 22 fois

     

    Lysi :

    En ce qui me concerne, je suis bien loin derrière vous.

    En CE1, j'en suis encore à compter les dizaines. 

    L'addition et la soustraction, c'est loin d'être gagné. Aujourd'hui, ils avaient à compter 4-2. En l'écrivant au tableau, celle-là, je me suis dit qu'ils allaient trouver ça facile. Et bien non !

    Pour trois élèves, 4-2=3, pour un autre 4-2= 7, et j'en ai deux autres qui m'ont écrit : 4-2= 6.

     

    Double R :

    Alors cette année, chaque CE1 a une boite dans laquelle je lui mets du matériel au fur et à mesure.

    Pour l'instant ils ont : des unités, des dizaines, des bâtonnets de glaces.

    Ils s'en servent en calcul : pour ajouter ou enlever des dizaines beaucoup s'en servent / pour faire des paquets en ligne pour la multiplication (ce matin, exos ca a super bien marché !!)


    J'ai eu pas mal d'erreurs en calcul sur des opérations du style 20 - 3 / 20 - 4 ..

    Lysi :

    Malgré de multiples manipulations j'ai encore la moitié de mes élèves qui ne savent pas faire des additions comme 20 +10, où des soustractions comme 20-10.

    Je leur ai déjà donné du matériel. J'ai passé une partie de l'été à fabriquer des buchettes avec des branches de noisetier. Mais tout ce qu'ils ont su faire avec, c'est des catapultes, des trébuchets ou des avions. J'en ai aussi qui ont trouvé intéressant de tailler mes bûchettes avec leur taille crayon, histoire de voir si on pouvait écrire avec. 

    Je leur ai donné des dizaines en papier, mes restes des multiples années avec euromaths.
    Mais sinon j'imprime ce genre d'images (juste celle des dizaines unités et centaines) sur des bristols de couleurs (1 différente pour unités dizaines, centaines) :

     

    Nouchy :

    J'en suis aussi à compter les dizaines, et à placer laborieusement des nombres sur une ligne graduée. Quant à la correspondance écriture en chiffres ou en lettres... 


    Je vais aller me pendre. Et l'année prochaine, fichier du SLECC. Je n'adhère vraiment pas au système du fichier et du un peu de tout tous les jours.

     

    Arcenciel

    Bonjour,
    Je vous lis depuis fin août et aujourd'hui j'ai décidé de sauter dans le grand bain! J'ai un CE1 ( faibles lecteurs) et j'utilise en maths le "compter,calculer au CE1". Pas facile, je rame un peu... Je n'en suis qu'aux nombres de 10 à 16!

    J'appréhende la multiplication la semaine prochaine!

    En tous les cas grand réconfort que de vous lire! Merci

    Multiplication

    Double R :

    Pour la multiplication,


    1er séance : que de la manipulation. Je leur distribue 12 petits carreaux.
    Prenez 6 carreaux et placez les en plusieurs lignes. Attention dans chaque ligne, il doit y avoir le même nombre de carreaux.

    Même chose avec 8, 9, 10 et 12 carreaux.

    A chaque fois manip’ , je demande aux élèves de me dire combien ils avaient trouvé de lignes et je dessine toutes les solutions au tableau (avec de croix), puis aussitôt ils doivent écrire sur leur cahier de brouillon l’addition correspondant aux dessins (j’entoure bien les lignes).
    A la fin , je leur dis qu’il existe une autre opération qui permet d’écrire un calcul plus court, la multiplication.
    Pour chaque dessin, on regarde combien de fois on a écrit le même nombre et on dit :
    je vois 3 paquets de 4, je vois 3 fois le nombre 4, j’écris 3 fois 4 / 3x4.

    Je sais que normalement 3x4 se lit 3 multiplié par 4 et n’a pas le même sens que 3 fois 4 carreaux, mais j’ai toujours fait cela en CE1 pour éviter les embrouilles et que cela est un sens concret pour eux.

    2ème séance, toujours avec les 12 carreaux, résoudre 2 problèmes :

    un jardinier qui plante 3 rangées de 4 salades / un enfant qui des paquets de bonbons.

    Les élèves doivent :

    -          représenter la situation sur leur table puis la dessiner sur leur cahier de brouillon

    -          écrire une addition

    -          écrire une multiplication : et là je redis Combien de fois voyez-vous 4 salades ? etc...

    Puis fiches d’exos :

    exemples :

    dessiner 3 paquets de 3, écrire l’addition correspondante puis la multiplication

    trouver l’addition et la multiplication correspondant à un dessin

    relier une multiplication au bon dessin

    relier une multiplication à la bonne addition etc..
    Des choses plus simples que le slecc !

    Quelques petites erreurs du style 3 x 4 = 3 + 4 mais très rare et pas sur tout l’exo.


    Les 8 CE1 ont bien réussi.

     
    Prochaine étape : des problèmes à résoudre avec le matériel, un dessin, un calcul (celui qu’ils veulent + ou x), la semaine prochaine
    En période 2 : table de 2 et de 5.

    Pour le slecc je suis en retard sur la géométrie et mesures vu que :

    -          je fais par semaine soit l'un soit l'autre

    -          il m'a fallu 2 séances pour les lignes en tout genre

    -          j'ai rajouté une séance sur point , droite segment, et il nous reste les exos à faire
    Du coup je ferai angle droit en période 2 (je fais angle droit avant parallèles )
    Bref plus ca va , plus je m'éloigne du slecc, mais j'en garde quand même les grandes lignes : la programmation, toutes les opérations à chaque périodes, la numération très progressive au début, les problèmes, les exos quand ils ne sont pas trop durs 

     

    JuliePie :

    Je comprends votre réticence à ne pas utiliser "multiplié par", mais je crois quand même que ce sont nous, les instits, qui nous imaginons que cela va embrouiller les élèves. Je ne le faisais pas non plus jusqu'à ma participation à l'écriture du compter calculer CE1.

    Je viens de faire la leçon de la multiplication aujourd'hui, cela c'est super bien passé malgré un certain nombre d'élèves super agités.
    Et pourtant le début de l'année a été laborieux (puisque je n'en suis aussi qu'à la page 18: j'ai aussi Nycomède en 3 exemplaires dans ma classe et 2 autres loulous malmenés par la vie déjà).
    En prévision de la multiplication (et de la division), j'ai pris le temps de manipuler en verbalisant : "je vois 3 paquets de 2 bûchettes" puis "je vois 3 fois 2 bûchettes ça fait 6 bûchettes"... mais jusque là jamais le signe x n'a été écrit à chaque mot "fois" entendu on l'écrivait en toutes lettres.

    En parallèle, j'ai fait systématiquement dire ou écrire : "je cherche un nombre de ...." et ai été intransigeante sur la présence de l'unité dans les problèmes comme sur la rigueur des schémas : // // // (3 paquets de 2 bûchettes) et non /// /// parce qu'on savait que le résultat était 6.

    Et aujourd'hui, tout le monde (ou presque ) a compris que "je vois 3 fois 2 bûchettes" s'écrivait : 2b x (multiplié par) 3 parce qu'on écrit en premier ce que l'on compte (unités) et ce que l'on voit d'identique et qu'en 2e on écrit le nombre de fois .

    Je pense quand même qu'avant d'utiliser spontanément "multiplicande" et "multiplicateur", on va devoir s'entraîner un peu

    Et afin d'éviter le méli mélo à la maison, je leur ai bien expliqué que peut-être que les parents allaient leur dire "fois" mais qu'il fallait qu'ils leur disent que la maîtresse disait "multiplié par", que c'était presque pareil mais que c'était mieux de dire comme la maîtresse... car comme a dit Arthur, "c'est la maîtresse qui corrige"!!!

     

    DC fiches quotidiennes leçons du soir

    Des petites fiches quotidiennes pour apprendre activement les leçons de mathématiques de novembre et décembre (selon la progression de Compter Calculer CE2) :

    J'ai aussi celles de CE1 si ça intéresse quelqu'un.

    Fichiers joints

    Période 2 leçons soir.doc

    Bourriquet a écrit:

    doublecasquette a écrit:
    Je ne fais pas systématiquement le calcul mental parce que j'ai mes fameuses fiches de leçons du soir qui en font travailler les notions.


    Ce sont des fiches de devoirs ?

    Pour les CE1, c'est ça :

    Fichiers joints

    Période 1 leçons soir.doc (87 Ko) Téléchargé 28 fois

    Période 2 leçons soir.doc (94 Ko) Téléchargé 21 fois

    Période 3 leçons soir.doc (239 Ko) Téléchargé 18 fois

    Période 4 leçons soir.doc (1.8 Mo) Téléchargé 20 fois

    Période 5 leçons.doc (227 Ko) Téléchargé 20 fois

     

    Bourriquet a écrit:Mais... mais... mais... c'est quoi ce travail de malade !!!!!
    Tu as travaillé combien d'années ??


    Bah... Après le bouquin, c'est quand même bien moins compliqué !
    Ce matin, j'ai fait novembre-décembre pour les CE2 en deux ou trois heures, pas plus.

     

    Temps passé : ne pas s’affoler

    Concrètement, en CE1, combien de séances consacrez-vous à chaque leçon ? Moi je n'ai pas le temps de faire la leçon, le travail collectif, les exercices au cahier du jour, le calcul mental et un problème...

    Double R :

    Moi non plus pas le temps de tout faire donc soit c'est en 2 fois, soit je retire les problèmes et les fais le mardi.

    DC :

    Ça dépend, soit c'est de la révision de chez révision, et j'abrège la leçon au profit des exercices, soit c'est du neuf, et là, je privilégie le collectif : leçon, exercices au tableau et moins de travail autonome.
    Généralement, c'est une leçon par jour mais il peut arriver que j'étale sur deux jours quand je sais qu'il y a un palier à franchir ou quand je veux que tout le monde s'y colle vraiment sans compter sur Andromaque, Théophraste, Tancrède ou Nicodème.

    Je privilégie cette dernière option quand il y a de nombreux problèmes à résoudre.

     

    Arcenciel :

    De mon côté j'ai du mal à faire une leçon par jour... Je me suis arrêtée page 19 avt le décamètre! Je suis plus qu'en retard. Et je m'affole un peu!
    Je passe peut-être trop de temps sur les problèmes. Hier j'ai repris toute la numération jusqu'à 20 en manipulant le passage à la dizaine dans le tableau de numération.

    Bourriquet :

    et vous faites tous les exercices ?

    et le calcul mental, vous avez un temps consacré dans la journée, ou bien en fin de séance de maths, comme dans le livre ??

    Arcenciel :

    Je fais le calcul mental avant la séance. Je fais une grosse partie des exos sur l'ardoise ou cahier d'essais , le reste sur le cahier de classe; les plus rapides c-a-d 4 à 5 élèves font tous les problèmes. C'est pas facile car ils ont du mal à s'approprier le livre...

    DC :

    Il ne faut pas s'affoler : même si tu n'allais que jusqu'à la vingtième semaine, tu aurais largement vu tout le programme (à part la relation heure/minutes). C'est un des avantages de cette conception de l'apprentissage, on voit tout dès le début et on le reprend plusieurs fois, en élargissant le champ numérique.

    Je ne fais pas systématiquement le calcul mental parce que j'ai mes fameuses fiches de leçons du soir qui en font travailler les notions.


    Souvent, ils le font aussi par écrit, sur leur cahier de brouillon, triple niveau oblige.

    Enfin, oui, il est très rare que je saute des exercices, sauf ceux du "Nous trouvons ensemble" quand c'est une notion dont je sais qu'elle est maîtrisée par tous. Je le fais encore plus cette année où j'ai des élèves très durs qui ne s'intéressent que de façon très limitée au travail collectif !
    Je préfère les mettre assez rapidement sur le travail autonome pour qu'ils se rendent compte que non, finalement, malgré le surdimensionnement de leur nombril, ils n'ont pas la science infuse. J'arrive ainsi à les motiver pour un travail collectif qui leur permet, de temps en temps, de réaliser qu'à plusieurs, on est plus fort et que ce qui leur semblait a priori insurmontable devient évident, ou presque, du moment où on a décortiqué la situation tous ensemble.

     

    JuliePie :

    Bonjour,
    je n'avance pas très vite non plus, n'arrivant pas cette année à faire 1 leçon sur une séance. Bon, ce n'est pas grave comme l'a expliqué DC et par expérience, si les bases sont bien installées ensuite cela accélère et on arrive à boucler le principal.

    Parallèles

    J'ai fini avec les parallèles et de gros problèmes pour certains. Alors comme on reprend un mercredi qui sera un vendredi... je vais reprendre la leçon de géométrie et j'ai bricolé une progression de reconnaissance de parallèles...
    à vous de voir si cela peut vous être utile. Si vous avez des remarques ou des propositions, elles sont bienvenues!
    Je retourne voir le match...

    Fichiers joints

    parallele_1-8eleves.doc (33 Ko) Téléchargé 29 fois

    parallele_2-12eleves.doc (34 Ko) Téléchargé 19 fois

    parallele_3-8eleves.doc (33 Ko) Téléchargé 19 fois

    parallele_4-8eleves.doc (34 Ko) Téléchargé 19 fois

     

    Bourriquet (23 oct) :

    Ben... on a fait les nombres de 11 à 16 jeudi et vendredi... ça n'avance pas non plus. Ils ne comprennent pas trop le sens de dizaine/unité. Je vais leur donner des buchettes et des cubes à la rentrée. Pendant les vacances je vais prendre le temps de bien lire la suite du manuel pour voir où ça nous mène tout ça...

     

    Double R :

    En géométrie nous avons fait :

    -          lignes, point , droite, segment

    -          j'ai commencé l'angle droit (je préfère faire d'abord l'angle droit et les perpendiculaires et ensuite les parallèles) et je n'ai pas suivi la façon de faire du slecc mais celle là :
    http://primaths.fr/outils%20cycle%202/angledroit.html
    donc pour l'instant : tracer des angles droits avec un gabarits qui a 4 angles droits (objets récoltés par ci par là) trouver des angles droits dans la classe, reconnaitre des angles droits sur une feuille d'abord vu d'œil puis en vérifiant avec son gabarit.
    Ensuite ils auront une équerre, le gabarit officiel !
    En mesure, pas eu le temps de faire le litre qui était prévu, je l'ai repoussé et décalé ..

    En ce1 en numération, on a fini la période par les nombres de 20 à 69, et j'ai déjà introduit le tableau des nombres (qui arrive tard dans le slecc je trouve).

    Grandeurs et Déca-

    Bourriquet :

    J'étais tentée de sauter les leçons sur les déca, mais je sens bien que ça fait partie de la logique du manuel... bon, ben je vais les faire quand même, quitte à me faire flinguer par l'inspectrice........

     

    Arcenciel :

    Moi aussi je me tâtais pour les déca... mais je pense que je vais qd même les aborder (après avoir lu DC plus haut). Ce n'est quand même pas évident , beaucoup de nouvelles notions pour les élèves.


    JuliePie :
    Rappelez-vous qu'une seule nouvelle notion est approchée à chaque fois. Que cette notion est revue et aussi réinvestie sous diverses formes (je pense à "déca").


    Sur ma classe plutôt faible à très faible (avec 3 très bons élèves quand même, cela permet de se sentir moins seule parfois ), à la première présentation de "déca", j'ai été épatée de la réactivité de certains élèves qui jusque-là suivotaient ce qui se passaient, mais qui se sont pris au jeu.

     
    Ils s'étaient déjà bien investis quand nous étions allés mesurer la longueur des pistes de course (2 à 46 m et 1 à 49 m) avec, qui ses règles de la maîtresse à remettre bout à bout, qui son double décamètre qui mesurait 19m !), qui sa chaîne d'arpenteur... et ils ont réalisés alors de tout d'un tas de choses et entre autres que 46m c'était toute une possibilité d'écriture selon que l'on utilisait la chaîne, le double décamètre ou les mètres de la classe... et on su l'expliquer aux autres membres de leur groupe.


    à la fin de la première période la moitié de la classe a compris le décamètre et ses possibilités de conversion, je suis à peu près sûre (au vu des années antérieures) que le reste des élèves raccrochera au décalitre ou au décagramme... car si le reste ne l'a pas encore bien assimilé, j'ai constaté une meilleure compréhension de la dizaine. Nul doute qu'au prochain chapitre ils passeront de la dizaine à déca, et si ce n'est pas la prochaine fois cela sera à la suivante, à moins que, comme le dit DC, on arrive à la conclusion que pour cet élève-là ce n'est pas encore le bon moment pour lui!


    Mes collègues du cycle 3 voient bien la différence entre ceux qui ont fait ce genre d'exercice mentalement et ceux qui découvrent cette notion en CE2. En effet ce n'est pas uniquement sur ce point que cela se joue mais aussi sur une habitude intellectuelle de travailler les conversions mentalement, ce qui fait que les collègues proposent le tableau de conversion, ceux qui n'ont pas l'habitude s'y accrochent comme à une bouée en remplissant consciencieusement les cases (sans bien comprendre ce qu'ils font) alors que les autres ont bouclé leurs conversions en moins de 2!


    Donc je comprends bien votre nécessité de rester dans "les clous" pour les raisons évoquées, mais j'ai envie de vous dire que lorsque DC, Pascal Dupré et moi-même avons travaillé sur l'écriture de ce manuel, nous avons pris le temps de réfléchir à l'enchaînement, n'hésitant pas à rajouter une leçon si on voyait que cela allait trop vite et j'ai particulièrement veillé (DC et pascal aussi bien sûr, mais je parle de mon point de vue à moi qui avais une partie de mes CE 1 qui n'avaient pas fait Slecc en CP ) à ce que cela soit accessible à tous. Automatiquement, si on retire des leçons la colonne vertébrale de la progression est touchée. J'ai un peu peur de votre déception quant aux résultats de vos élèves si chacun des enseignants retire ce qui lui semble ou trop dur ou hors programme et finisse par retirer la cohésion, et de conclure: "cela ne marche pas".


    Je salue votre analyse de l'école actuelle et votre envie de sortir vos élèves de là où on les enferme et d'essayer d'autres voies (qu'elles soient SLECC ou autres...) Mais je pense que lorsqu'on choisit une méthode, la première fois il vaut mieux faire confiance à ceux qui l'ont écrite plutôt que de penser à l'avance que cela ne va pas marcher car.... et libre à vous l'année suivante l'aménager en fonction de ce qui a été observé. Enfin je le vois comme cela.
    Je pense qu'il faut faire confiance à vos élèves et prendre le temps d'avancer pas à pas. Moi-même, qui ai pourtant participé à la progression hebdomadaire, n'en suis qu'à la semaine 3 ou 4, je n'en sais rien d'ailleurs mais j'avance au rythme des élèves, prends le temps d'installer la rigueur en résolution de problèmes, montre à chaque fois que cela se présente le problème que pose le manque d'utilisation des unités (et maintenant avec les conversions, c'est d'autant plus facile), le travail des frises qui met en jeu un nombre de compétences non affichées sur ma fiche de prep (ah! d'ailleurs faudrait que je pense à les faire pour la prochaine période ) mais réellement travaillées! Bref, même si je ne fais pas tous les chapitres du livre, ce qui aura été appris et bien compris vaudra bien mieux que ce que j'aurais pu faire par ailleurs. C'est le même parallèle que l'on peut faire en lecture, d'ailleurs.

     
    Voilà, j'espère surtout que je n'ai choqué personne, que je n'ai découragé personne et je tiens à vous dire que si je continue c'est grâce à vous, qui vous interrogez et ne prenez pas sans réfléchir ce que l'on vous propose. Continuez à envoyer vos doutes, vos questions cela nous fait aussi voir un certain nombre de choses que l'on avait peut-être pas vu. Merci à vous.

    Arcenciel :

    Un grand merci à JuliePie et DoubleCasquette de prendre le prendre le temps de me répondre longuement. Je sais bien que je m'affole un peu pour rien et que vous avez plus que réfléchi à la progression de votre manuel.

    Il y a 2 ans j'avais bien cafouillé avec Picbille (commandé par ma collègue). Je trouvais que ça pêchait par endroits et les enfants étaient bien passifs. Cette année de nouveau un CE1 (CE2 l'an dernier) et me suis empressée de commander votre manuel pr la classe. J'en avais entendu parler sur Bonnet d'âne. Je ne le regrette pas! Mais je constate seulement que les enfants, habitués à Picbille (CP) ont bien du mal à entrer dedans. Mon souci est le temps que nous passons pour une leçon (j'ai des élèves très très lents et très faibles lecteurs dont 2 non lecteurs). Pour mes 4 à 5 bons lecteurs aucun problème!


    De ttes les façons, pas question que je baisse les bras! J'ai une totale confiance en votre travail. En français , ils ont "outils pr le Fr"; en parallèle je m'inspire beaucoup de "écrire et analyser au ce1".

    Merci pour tout et bien sûr Bonnes Vacances!

     

    Padre :

    Je confirme et complète ce que dit Julie : avec les CE2 et les CM1, une fois qu'ils ont intégré déca-, hecto-, déci-, centi-, c'est du billard pour comprendre dix fois plus, dix fois moins, cent fois plus, cent fois moins ... et, dans la lancée, les nombres décimaux et les fractions décimales. Même si on ne la voit pas pousser en CE1, c'est important de semer la petite graine 

     

    Fonctionnement problèmes

     

    Bourriquet :

    Est-ce que vous pouvez me dire comment vous abordez les problèmes avec les élèves ?
    Moi je leur laisse toujours quelques minutes pour prendre connaissance de l'affaire, puis pour essayer de réfléchir, mais ça ne fonctionne pas.

    Et quand on réfléchit avec toute la classe, ceux qui ont tout de suite compris s'ennuient ou hurlent la réponse avant que les autres n'aient le temps de réagir.

    Ce que je voudrais savoir, c'est à quelle "dose" guider les élèves pour résoudre un problème, comment les mettre sur la piste sans leur donner la réponse.

     

    Mufab :

     

    En faire un collectivement, de A à Z, mais proche de celui qu'ils auront à résoudre individuellement ?

     

    Arcenciel :

    Comme Mufab d'abord un pb en collectif en repérant tt d'abord les données importantes ap avoir débroussaillé le contexte (vocab incompris par ex, de quoi parle-t-on...). Je les fais entourer puis nous soulignons la ou les questions; Faire expliciter la question: va t-on en avoir plus ou moins?

    Ensuite on fait un schéma , puis on dégage l'opération, calcul et phrase réponse.
    Après autre pb sur ardoise ou cahier d'essais avec même démarche, on corrige. Puis svt le lendemain pls pbs qu'ils font seuls.

    Je ne sais si j'ai été assez claire... Un peu brouillon à la relecture, désolée! Ferai mieux la prochaine fois!

     

    DoubleR :

    Pareil, on fait un problème au tableau que je laisse visible, puis ils ont les leurs en individuel.

     

    DC :

    Moi aussi :

     

    1)      Problème lu au tableau


    2) Recherche collective :

     

    -          schéma éventuel sur le panneau mobile

     
    - ou matériel déposé sur la table devant tout le monde


    - ou mime de la maîtresse qui arpente la salle en pas d'un demi-mètre, en portant son sac de 8 kg de pommes auxquels s'ajoutent les 3 kg qu'elle a cueillis sur l'arbre du père Machin et s'ôtent les 1 kg et demi qu'elle a donnés à la mère Dudule,


    - Rites de présentation :

     

    a)Je cherche un nombre de ... (maintenant, avec les CE1, nous avons remplacé par "unité : ..." et même, tout récemment par "u : ...)

    b) opération : .... (maintenant, c'est o : ...)

    c) solution : ... (s : ...)

    d) colonne de cinq carreaux à droite de la "feuille" pour poser éventuellement l'opération


    - Remplissage de la présentation dicté par les élèves les plus faibles


    - Problèmes individuels avec éventuellement lecture collective et "débroussaillage" de la situation pour les premiers essais de l'année...

     

    Julie Pie :

    Je procède à peu près de la même manière.

     

    Division : valeur d’une part, nombre de parts

    Bourriquet :

    Question sur la division au CE1 : est-ce utile que les élèves comprennent la différence entre la recherche de la valeur d'une part et la recherche du nombre de part ? Moi je ne leur ai présenté la division que comme une situation de partage, je leur ai dit qu'il fallait l'utiliser dans les problèmes où on veut partager des trucs entre plusieurs trucs...

     

    DC :

    Cela viendra forcément sur le tapis avec certains élèves qui ont plus de difficultés avec la recherche du nombre de parts.

    J'ai remarqué que celle-ci passe mieux si on leur apprend à utiliser la formule "En x, combien de fois y ?" en plus de celle qui consiste à dire "x divisé par y égal...".

     

    Arc-en-ciel :

    Idem! Tu me rassures! Je me suis cantonnée pr l'instant à la notion de partage en insistant sur les moitiés, les tiers, les quarts. Je n'ai pas du tout insisté (vais le faire qd on posera la division) sur les termes: quotient, dividende etc... Je ne sais si je fais bien...

    Bourriquet :

    Moi non plus je ne sais pas, je ne leur ai donné que le terme quotient, rien d'autre...

    Arc-en-ciel :

    Les derniers jours, j'insistais bcp, ds les problèmes, sur quelle est l'opération qui va ns permettre de le résoudre.

     

    DC :

    En partant du fait que ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, ça doit être une erreur... que je partage, faute de temps (et d'habitude aussi, je le reconnais) ! Rendez-nous nos 27 heures !

     

    Apprendre ses tables d’addition

     

    Bon, ça permet à partir du pliage bien connu des gamins pour prédire l'avenir (celui qui commence comme le pliage d'une cocotte en papier), de réviser ses tables.
    J'ai fait un exemplaire pour la table de 3 et un vierge: On repère les cases qui vont ensemble avec les petits numéros dans les coins. Les questions dans les ovales, les réponses dans les triangles. On peut remplacer fois par divisé ou même + ou -, voire les compléments à 10.
    Peut-être que ça en aidera certains à retenir... En tous cas, on va déjà s'amuser à plier.
    Si cela intéresse et que certains d'entre vous en font d'autres, merci de partager... 

    Fichiers joints

    TABLE_3.doc (38 Ko) Téléchargé 28 fois

    TABLE_fois vierge.doc (38 Ko) Téléchargé 12 fois

     

    Cahier du jour général ou cahier spécial maths

    Zaubette :

    Bonjour à ceux-qui-utilisent Compter, Calculer CE1 !

    Petite question pratique: sur quel support faites-vous faire les exercices de maths? Puisque ce n'est pas un fichier, il faut bien écrire quelque part.... Avez-vous choisi un cahier dédié aux maths?

    Avez-vous choisi de faire les exercices de maths dans le cahier du jour? Si oui, certains exercices au brouillon et d'autres (choisis) sur le cahier du jour ou la totalité dans le cahier du jour?

    Cela n'est-il pas trop fastidieux de faire beaucoup écrire les élèves en début d'année?
    Je veux dire....le temps passé à recopier les calculs, à soigner la présentation, est autant de temps que l'élève n'emploie pas pour calculer...alors que dans un fichier, il n'y a plus qu'à écrire les résultats, il y a moins de perte de temps.

    Photocopiez-vous des exercices pour gagner du temps?

    N'est-ce pas trop difficile en double niveau?

    Comme vous le voyez, je regarde ce manuel avec des yeux très intéressés, mais je ne me sens pas vraiment de me lancer dans le vide... Ayez de bons arguments!

     

    DC :

    Jusqu'à cette année, ils écrivaient dans le cahier du jour à la suite du français... Mais, avec des CE2 en plus, il a fallu que je jongle entre les trois dictées, les trois pavés "français" et les trois pavés "mathématiques", et souvent, je devais leur faire sauter des lignes pour finir l'exercice 2 après la dictée, puis ils oubliaient et c'était galère.

    L'année prochaine, j'ai donc décidé de tester les deux cahiers : un pour les exercices d'étude de la langue et les dictées et l'autre pour les mathématiques ! C'est un peu bête puisque, finalement, je n'aurai pas les CE2 mais tant pis.

    Je fais recopier dans le cahier et ce n'est pas fastidieux en début d'année puisqu'il y a très peu d'exercices dans la rubrique "Sur ton cahier". De plus, les auteurs (qui connaissent bien les CE1 qui reviennent de deux mois de vacances d'été ) les ont choisis très simples et très courts.

    Généralement, pendant deux à trois semaines, je les copie au tableau, d'abord sous leurs yeux, un par un, juste avant qu'ils ne les recopient et les fassent, puis d'un bloc, le matin avant l'école, et je les fais commenter lorsque l'heure de leur exécution sur les cahiers est arrivée.
    Quand ceci est bien rôdé et que tout le monde y arrive, nous passons au travail direct depuis les énoncés du livre, avec de temps en temps quelques petites indications orales ou la présentation du premier exemple au tableau, mais exactement comme on le ferait pour un fichier quand on aborde un nouveau type de présentation.

    Pour défendre le manuel, je dirais que, contrairement au fichier où on peut se désinvestir du calcul en se contentant de "boucher des trous", avec le livre, on est obligé de transcrire sa démarche pas à pas, en pensant sa présentation et le temps perdu se révèle à terme être du temps gagné.

    Le démarrage étant très progressif, je n'ai pas de problèmes majeurs pour coordonner les deux séances (SLECC CP et SLECC CE1... et même trois avec SLECC GS) collectives : la séance CP sert de tremplin pour celle de CE1 et celle de CE1 sert d'avant-propos pour les GS et les CP qui servent de "matériel" aux recherches de leurs aînés, qui jouent les utilités ou même qui participent réellement (ce qui fait que les séances de découverte spéciales CP passent souvent à l'as car ils connaissent déjà même s'ils ne sauraient pas faire tout seuls).

     

    Padre :

    Apprendre dès le CE1 à poser une opération et un problème sur le cahier c'est un gain de temps énorme ... pour tes collègues de CM 

     

    Arc-en-ciel :

     

    J'ai utilisé ce manuel cette année.
    L'entraînement se fait sur ardoise et cahier d'essais et le travail à faire "sur cahier" sur un cahier de maths.
    Au début, c'est vrai, ce n'était pas évident:
    - difficulté à se repérer dans le livre (ils avaient Picbille en CP)
    - difficulté pour lire les énoncés de problèmes (quelques élèves en grande difficulté au niveau de la lecture)
    -Pour mon non-lecteur ça n'a pas fonctionné.
    Pour la présentation des exos et pbs, les habitudes ont vite été intégrées (au bout d'un mois, c'était quasiment acquis, il faut dire que j'étais draconnienne là-dessus).
    L'an prochain je vais avoir des enfants en grande difficulté et je ne sais pas comment je vais m'y prendre... Fichier en plus? Je réfléchis...

     

    DC :

    Si tu veux, j'ai transcrit une partie du programme sur fiches pour mon hyperactif, cette année.
    Ça démarre de la leçon sur la multiplication, page 18, et ça va jusqu'à la leçon sur les tables d'addition (1), page 43. Ce n'est pas grand-chose mais c'est mieux que rien...

     

    Arc-en-ciel :

    Je veux bien voir DC! Merci à toi!
    Je sais juste que je vais en baver l'an prochain: plusieurs cas lourds dont des non-lecteurs...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :